Marielys

Marielys

Inscrit le 27 novembre 2014

  1. congeler dans des sacs en tissus enduits de cire d'abeille.

    Date 26 janvier à 14h52
  2. favicon https://consommonssainement.com/2016/12/31/20-petites-resolutions/


    20 petites résolutions à prendre pour rendre son quotidien moins dangereux pour sa santé et pour l’environnement
    Publié le décembre 31, 2016 par consommonssainement

    resolutions

    1- Coller un message « Stop pub » sur ma boîte aux lettres : chaque seconde en France, 27 kg de prospectus et imprimés publicitaires sont distribués dans les boîtes aux lettres* ! En plus de représenter du papier fabriqué pour rien, ces kilos de publicités nous poussent à une consommation qui n’est pas des plus éthique (produits souvent de basse qualité). Autant s’éloigner donc de ces influences en refusant les publicités de sa boîte à lettres.

    Cliquez ici pour ouvrir les « Stop Pub » gratuits de Consommons Sainement, à imprimer.

    stop-pub-blog-consommons-sainement

    2- Passer à un fournisseur d’électricité totalement verte : résilier mon contrat chez EDF et en ouvrir un chez un fournisseur d’électricité de sources uniquement renouvelables (éoliennes, panneaux solaires, géothermie, etc), tels que Lamparis, Enercoop ou Planète Oui. Vous êtes relié(e) au réseau national d’électricité, et votre fournisseur vert y injecte la même quantité d’électricité que celle que vous avez consommée. La résiliation chez EDF représente malheureusement un coût, mais certains des fournisseurs verts présentent des tarifs d’électricité plus intéressants. A terme, cela vous est donc rentable et surtout bien moins polluant !

    3- Trouver sur une plateforme de financement participatif (ou crowdfunding) un projet qui me plaît et le soutenir, même avec un petit don. Le financement participatif permet, à travers des petits dons de multiples particuliers, la naissance ou le développement de projet divers : une école alternative, une marque de produits écologiques, un refuge animalier, une association musicale de réinsertion sociale, etc. Les trois plus grandes plateformes de crowdfunding en France sont Ulule, My Major Company et KissKissBankBank.

    Le saviez vous ? Le fameux film Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent, a été possible grâce à des centaines de donateurs particuliers de la plateforme KissKissBankBank !

    4- Moins acheter dans les supermarchés et préférer, quand je peux, les petits commerçants ou le marché. Ces grandes enseignes réalisent d’importantes marges (entre 5 et 20 % selon les produits**) et exercent pourtant des pressions constantes sur les producteurs pour afficher des prix bas. En France, ces grandes surfaces alimentaires vendent 40 % des marchandises alimentaires vendues. Faire ses courses chez les petits commerçants près de chez vous ou au marché permet souvent de favoriser une économie plus locale. Le mieux est de trouver une boutique (ou un stand au marché) d’un producteur local vous vendant directement ses denrées (cela permet d’aider un producteur de votre région, d’éviter la pollution des longs transports de marchandises et d’avoir des produits plus frais). Mon article sur le sujet : « Les boutiques d’alimentation locale, pour de l’éthique et de l’écologique dans nos assiettes »

    Le saviez-vous ? Une tomate en supermarché est bien moins vitaminée d’une tomate d’un producteur local sur le marché. En effet, les fruits et légumes des supermarchés sont cueillis lorsqu’ils ne sont pas encore mûrs (et donc pas encore nutritionnellement intéressants) afin de pouvoir être conservés facilement pendant plusieurs semaines dans les rayons !

    5- Acheter mes denrées sèches en vrac en boutiques biologiques, pour réduire la quantité des emballages que je jette : riz, café, thé, fruits secs, sucre, noix, pattes, lentilles, pois chiches, etc. La résolution n°6 permet de faire encore mieux :

    6- Acheter ou me fabriquer de jolis sachets en tissu pour faire mes courses sans déchets. Ces sachets permettent de remplacer les sachets en plastique ou papier jetables proposés pour les fruits et légumes et les rayons vrac (cf. résolution n°5). Vous y mettez directement vos denrées en magasin, puis les lavez, ils sèchent vite et sont prêts pour les courses suivantes ! Vous pouvez facilement fabriquer vos propres sachets avec vos vieux vêtements ou des chutes de tissu ! L’article suivant vous propose des tutoriels et idées faciles : « Les tribulations des petits sacs en tissu : de leur fabrication éclair à leur utilisation infinie » (cliquez ici).

    7- Acheter en occasion mes 3 prochains vêtements. Les solutions sont diverses : friperies, Leboncoin, Vinted, friperies solidaires (telles qu’Emmaüs), etc. Les vêtements d’occasion (qui ne désignent pas des vêtements abîmés ou même portés, ils peuvent être encore comme neufs!), aux prix souvent très avantageux, permettent d’éviter les impacts environnementaux (utilisation de ressources pour produire les tissus, pollution importante par les produits de teinture, transports des marchandises d’un bout à l’autre du monde, etc) et sociaux (les vêtements bas de gamme impliquent des conditions de fabrication loin d’être idéales). Plus d’informations et d’astuces : « Ô friperies, que je vous aime ! »

    8- Toujours chercher d’occasion un objet avant de vouloir l’acheter en neuf. Leboncoin, les vides-greniers, Emmaüs, donnons.org (en savoir plus sur ce site de dons d’objets entre particuliers : cliquez ici), … réduiront les prix et les impacts environnementaux de vos objets de quotidien (décoration, électroménagers, vêtements, vélos, meubles, vaisselle, bijoux, etc) ! Pour savoir pourquoi : « Les objets d’occasion : une aubaine pour l’environnement et votre porte-monnaie ! »

    9- Ne pas racheter mes cosmétiques lorsque je finis chaque tube ou bouteille et commencer petit à petit à les faire très facilement moi-même, pour éviter leurs ingrédients dangereux pour ma santé et les déchets que leurs emballages deviennent. Ainsi je remplace :

    – mon déodorant par un déodorant maison ultra facile à la coco (cliquez ici pour voir ma recette) ;

    – mon gel douche et autres savons par un savon de Marseille naturel et économique (Attention ! Lisez bien l’article suivant avant d’acheter un savon de Marseille, afin d’éviter les contrefaçons dangereuses ! « Comment bien choisir son savon de Marseille ? » – cliquez ici) ;

    – mon shampooing, par un shampooing solide (je conseille une bonne marque ici!) ou un shampooing liquide biologique (je vous conseille la marque ??? aux ingrédients généralement sains) ;

    – mon dentifrice par un dentifrice à la menthe simple à facilement. Cliquez ici pour voir le tutoriel !

    – mon exfoliant par une astuce gommage gratuite et efficace ! Voir l’astuce : « Une peau sucrément douce en 2 minutes chrono »

    – mon masque capillaire pour une huile végétale hydratante et/ou nourrissante pour les cheveux naturellement doux : huile de coco, huile d’argan ou même tout simplement de l’huile d’olive sur votre longueurs (laissez poser quelques heures – idéalement une nuit – puis shampooinez) ;

    – mon détoxifiant pour le visage, par une masque miel/citron antibactérien tout simple. La recette ici : « Honey I love you : masque naturel et rapide pour un visage nettoyé au miel et au citron »

    – ma crème hydratante, par une huile végétale sèche biologique, comme l’huile de jojoba. Plus de détails sur l’hydratation naturelle de la peau : « Quelle alternative efficace et naturelle aux crèmes « hydratantes » industrielles et dangereuses ? »

    – mon sel de bain, par un mélange simple gros sel de cuisine/huile essentielle (de lavande, par exemple, car elle est apaisante) ;

    – mon baume à lèvres, tout simplement par du beurre de karité ou de cacao ou de l’huile de coco (à acheter en boutique biologique).

    Ces articles vous seront utiles :

    Comment faire ses cosmétiques maison simplement et pour quelques centimes ?

    15 produits à remplacer pour avoir une salle de bain écologique et sans produits toxiques pour la santé

    10- Ne plus acheter de produits ménagers et nettoyer toute ma maison et mon linge avec seulement 3 ingrédients sains et bon marché : le savon de Marseille, le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc. Remplacez donc :

    – le nettoyant à vitres : un bol d’eau tiède avec deux bouchons de vinaigre blanc (en savoir plus : « Un produit à vitres clair et transparent (et gratuit) : tutoriel ») ;

    – les nettoyants multi-surfaces (plans de travail, tables, salle de bain, etc) : une bouteille spray remplie avec 1/3 de vinaigre blanc et 2/3 d’eau (facultatif : quelques gouttes d’huiles essentielles de citron et/ou d’arbre à thé, antibactériennes). Vous pouvez aussi fabriquer votre nettoyant en récupérant vos peau d’agrumes, avec cette astuces simples (cliquez ici pour la découvrir) !

    – le nettoyant pour le sol : une 1/2 seau d’eau chaude et un verre de vinaigre blanc (facultatif : quelques gouttes d’huile essentielle de citron pour l’odeur et pour ses propriétés désinfectante) ;

    – le liquide vaisselle : un savon de Marseille solide sur lequel vous frottez votre éponge mouillée ;

    – la lessive : voir ici une recette facile avec seulement 3 ingrédients (cliquez ici) ;

    – l’adoucissant : un 1/3 d’un verre de vinaigre blanc (anticalcaire) à la place de l’adoucissant dans la machine à laver, et le tour est joué !

    Attention, lisez bien l’article « Comment bien choisir son savon de Marseille ? » avant d’acheter votre savon de Marseille !

    11- Je lave mon linge à l’eau froide (ou à 30°C). L’eau froide lave parfaitement et n’abîme pas les vêtements. Le petit plus de cette astuce : vous n’avez même plus besoin de trier vos vêtements selon leurs couleurs ou la matière, il n’y a pas de risque qu’ils déteignent à l’eau froide !

    12- Tester pour les 3 prochains mois des serviettes hygiéniques lavables. Ces serviettes en jolis tissus permettent d’éviter les pesticides du coton des serviettes jetables et les kilos de déchets non recyclables qu’elles deviennent. Halte aux préjugés ! Ces serviettes sont très propres et tout à fait efficaces ! Pour savoir comment s’en servir, comment les laver simplement, et où les acheter, voici l’article « Les serviettes hygiéniques lavables, l’eldorado des petits porte-monnaies ». Vous pouvez même les fabriquer gratuitement vous-même : « DIY Fabriquer ses serviettes hygiéniques lavables écologiques gratuitement à partir de récup’ (et sans machine à coudre) ! »

    Si au bout de vos 3 mois de tests vous êtes convaincue, adoptez-les définitivement, elles vous seront très rentables et bien plus saines que leurs cousines jetables !

    13- Acheter une coupe menstruelle et la tester pour mes 4 prochains cycles. La coupe menstruelle (ou cup) remplace les tampons :

    « Les trois problèmes que l’on peut rencontrer avec les tampons et serviettes hygiéniques classiques : migration de substances dans le vagin (parfums du tissu, pesticides appliqués sur les plants de coton, etc), le coût que leur achat représente tous les ans, et l’immense quantité de déchets qu’ils représentent après utilisation. Pour y remédier » … lire la suite : « La coupe menstruelle, pour des règles économiquement et écologiquement moins douloureuses ! » (cliquez ici !)

    14- Regarder le film « Demain » (de Cyril Dion et Mélanie Laurent), pour s’informer des solutions qui existent partout dans le monde (dans 5 domaines : l’agriculture, l’énergie, l’économie l’éducation et la démocratie) et se donner envie d’agir simplement et à son niveau !

    Pour aller plus loin : lire le livre « Demain », de Cyril Dion, en parfait complément du film ! Voici ce que j’en pense : « Je conseille : « Demain », le livre de solutions alternatives (agriculture, énergie, économie, éducation et démocratie) qui donne de l’espoir »

    15- M‘acheter une gourde en inox pour dire au revoir aux bouteilles en plastique dangereuses pour ma santé et l’environnement ! Le contact prolongé d’un aliment avec une bouteille plastique (ou tout autre emballage plastique en général) peut faire migrer les solvants de ce plastique dans votre boisson. En outre, la fabrication de ces bouteilles jetables est polluante par l’extraction de pétrole). Attention de ne pas tomber dans certains pièges lorsque vous choisissez votre gourde et/ou thermos ! Lisez donc bien l’article « Comment bien choisir sa gourde destinée à remplacer les bouteilles en plastique : le guide ». Je vous conseille particulièrement les marque GaspaJoe et Qwetch.

    Le saviez-vous ? Les bouteilles plastique sont recyclables une seule fois (en polaire, coussins, couettes, objets plastique, etc), à la différence du verre, qui est recyclable à l’infini !

    16- Imprimer les consignes de tri de ma commune et l’afficher dans la cuisine, pour toujours les avoir à disposition en cas de doutes. Les consignes de tri présentent souvent des pièges : par exemple, tous les objets en aluminium ne sont pas recyclables. Les feuilles d’alu (emballant les tablettes de chocolat, par exemple) sont trop fines pour être recyclées.

    Le saviez-vous ? D’ici 2018, tous les types de plastique seront recyclables en France (film alimentaire, barquettes, sacs de courses, etc) ! Pour l’instant, il existe certaines communes testant ces consignes de tri.

    17- Ne pas manger de viande et de poisson un ou deux jours par semaine pendant un mois (puis continuer si cela me plaît). La viande (et le poisson) est un aliment très énergivore (notamment en raison des ressources et énergies nécessaires à la production de l’alimentation des animaux). Réduire votre consommation de viande est donc une excellente manière de réduire grandement et rapidement votre impact environnemental !

    Pour aller plus loin : petit à petit, réduisez la quantité de viande que vous mangez. Si vous ne vous sentez pas de l’arrêter totalement, ce n’est pas grave, mangez-en seulement quelques fois par semaine. Votre impact environnement en sera déjà extrêmement réduit !

    Le saviez-vous ? Contrairement à ce que font penser beaucoup d’idées préconçues, la viande n’est pas un élément indispensable à une alimentation équilibrée ! Les protéines sont très loin de manquer dans un régime alimentaire équilibré sans viande : les légumineuses, comme les pois chiches, sont très riches en protéines ! De même, le sésame (et bien d’autre aliment d’origine végétale), par exemple, contient beaucoup de fer. D’ailleurs, l’excès de fer chez les grands mangeurs de viande rouge peut être dangereux (les femmes sont moins exposées à ce risque, car elle en perdent naturellement tous les mois grâce aux menstruations). Un bon houmous maison, grâce aux pois chiches et au sésame, est donc un aliment tout à fait équilibré remplaçant parfaitement la viande !

    18- Acheter un ou deux sacs de courses pliable à glisser dans mon sac à main, pour éviter les sacs jetables.

    19- Ne plus utiliser d’ustensiles ou vaisselle en plastique avec des aliments chauds, pour ne plus risquer d’avaler … les solvants du plastique ! Pour savoir pourquoi le plastique chaud est très dangereux et connaître les solutions pour l’éviter, je vous conseille l’article : « Plastique et chaleur, le duo perdant : pourquoi et quelles alternatives ? »

    liv2

    20- J’imprime le « Livret de 30 recettes faciles de cosmétiques et produits ménagers » (cliquez ici pour l’ouvrir) proposé gratuitement par le blog, pour avoir mes recettes simples et rapides toujours sous la main. Je peux même l’offrir autour de moi, pour faire connaître ces astuces à mes proches !

    Date 31 décembre 2016

  3. Date 09 novembre 2016

  4. Date 09 novembre 2016
  5. J'avais essayé de faire des lingettes demaquillantes avec un côté tissu coton et l'autre tissu éponge! C'était trop rêche pour le visage, mais c'est OK pour la cuisine!

    coudre des carrés de tissus éponge + coton d'alèze vieux sweat shirt.
    carré de 5X5.
    en coudre une bonne dizaine à utiliser comme des éponges pour la vaisselle. se lave en machine avec le blanc.
    Avec une bonne brosse à vaisselle pour les plat les plus sales.

    dans un vieux drap en flanelle coudre des sopalins en doublant le tissus.
    coudre avec un sac en tissus pour recueillir les sopalins sales et les laver avec la malchine de blanc.

    dans une vielle polaire coudre des carrés démaquillants.
    Un coté polaire et un coté tissus éponge. 5X5cm

    Date 31 octobre 2016
  6. Sinon, le chien mange aussi les déchet végétaux ça lui fait un pelage plus beau qu'avant de le faire je trouve XD A défaut de poule et de jardin xD

    Date 11 mai 2016
  7. Zéro déchet

    Date 10 mai 2016

  8. Date 09 mai 2016

  9. Date 25 avril 2016

  10. Date 24 avril 2016

  11. Date 24 avril 2016

  12. Date 24 avril 2016

  13. Date 24 avril 2016

  14. Date 24 avril 2016
  15. Zéro déchet
    faire une éponge au crochet pour la douche.

    favicon https://fr.pinterest.com/pin/316237205060858511/

    Date 24 avril 2016

  16. Date 24 avril 2016
  17. Dernièrement, nous entendons de plus en plus de cas où les fruits et légumes importés à partir de différents pays sont pleins de pesticides. Par conséquent, la peur de ne pas savoir dans quelle mesure les fruits et légumes que nous achetons sont bons pour notre santé est tout à fait justifiée.

    Nous vous recommandons d’essayer cette astuce pour se détendre et être sûr que tout ce que vous consommez est sain: mettre de l’eau, du vinaigre (10 cl pour 1 litre d’eau), et du bicarbonate (1 cuillère à soupe pour 1 litre d’eau) dans un récipient et trempez les fruits ou les légumes dans ce mélange. Laissez les tremper pendant 15 minutes, puis lavez bien les fruits ou les légumes.

    La combinaison du vinaigre et du bicarbonate élimine une grande partie des bactéries et des pesticides à la surface des fruits et légumes. De cette façon, les fruits et légumes que vous consommez seront plus sains pour votre corps.

    Date 24 avril 2016
  18. favicon http://griffelif.blogspot.fr/2016/02/objectif-zero-dechet-les-choses.html

    recycler les chaussette en élastiques cheveux et tawashi pour faire la vaisselle

    Date 23 avril 2016
  19. Vous cherchez une solution naturelle et écologique pour parfumer votre intérieur sans recourir aux produits chimiques ? Découvrez avec nous comment faire vous-même votre diffuseur de parfum à l'huile d'amande douce pour une maison qui sent toujours bon.

    Il vous faut :

    - Un récipient en verre propre (de préférence avec une ouverture étroite)
    - 60 ml d'huile d'amande douce
    - 30 gouttes d'huile(s) essentielle(s) de votre choix
    - Pics à brochette en bambou

    Réalisation :

    - Versez l’huile d’amande douce dans le contenant en verre.
    - Ajoutez l’huile essentielle ou une combinaison de vos huiles essentielles préférées (Romarin, citron, pamplemousse…).
    - Essuyez la bouteille si nécessaire et mettez-y les pics à brochette.
    - Laissez les pics absorber l'huile parfumée pendant 4 heures, puis retournez vos pics à brochette (la partie qui était en bas devient en haut).

    Laissez-vous emporter par les parfums agréables de votre diffuseur !
    Zéro déchetZéro déchet

    Date 22 avril 2016
  20. Zéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchetZéro déchet

    Date 22 avril 2016
  21. favicon http://ourlittlefamily.e-monsite.com/blog/zero-dechet/bilan-zero-dechet-minimaliste.html

    - Je ne fais plus mes courses chez Leclerc, j’y accompagne mon homme de temps en temps mais je ne m’y sens plus à l’aise.
    - Je fais mes courses chez Biocoop et j’achète tout en vrac ou bien sur les marchés de producteurs bio et locaux.
    - J’achète que du local si possible en plus que cela doit être bio pour faire fonctionner l’activité de ma région.
    - Ma maison est remplie de bocaux en verre le parfait qui trône fièrement en haut de mon meuble de cuisine.
    - J’ai trié et sorti de ma cuisine 90% de ce qui était en plastique et j’en ai fait don et à la place j’ai chiné des contenants en verre.
    - On utilise presque plus la voiture et on sort les vélos tous les soirs.
    - On utilise plus de sac plastique mais des sacs en tissu.
    - Je refuse au maximum possible les déchets venant de l’extérieur qu’il soit en plastique ou en carton.

    - On mange de la viande qu’une ou deux fois par semaine, on devient petit à petit végétarien.
    - On a acheté deux poules et un poulailler pour avoir nos œufs bio directement à la maison.
    - Notre potager a repris vie comme chaque année (ce n’est donc pas une évolution).
    - On évite au maximum les déchets, et on sort désormais nos poubelles qu’une fois toutes les trois semaines.
    - Je n’achète presque plus de « matériel » en neuf, j’opte désormais pour les objets d’occasions soit via Emmaüs, soit via les brocantes.
    - Je n’achète presque plus rien puisque je suis devenue minimaliste, cela fait de belles économies.
    - J’ai bien vidé la maison mais il reste encore beaucoup à trier mais j’ai déjà une salle de bain et une cuisine minimaliste.
    - Je limite notre consommation d’électricité et d’eau.
    - Nous avons désormais tous un dressing minimaliste ce qui m’a permis de regrouper tous les vêtements de la maison dans la même pièce.
    - Je fais mon fromage et mes yaourts moi-même à base de kéfir de lait.
    - Je continue de faire moi-même mon pain et les gouter.
    - Désormais je fais ma confiture car on en consomme un pot par semaine.
    - Monsieur, utilise que des sandwichs frais et n’achète plus de sandwiches industriels.
    - Pour les anniversaires des filles, on a opté pour des cadeaux non matérialistes soit deux weekends, l’une dans un château et l’autre au Futuroscope.

    - Nous utilisons notre composteur même si les poules font la majorité du travail concernant le recyclage.
    - Nous avons mis un stop pub sur notre boîte à lettres.
    - Je me suis inscrite à ma première conférence et en plus c’est celle de Bea Johnson sur le zéro déchet.
    - Je fais ma propre lessive et je n’utilise plus de produit chimique pour faire le ménage.
    - J’essaye de réparer aux maximums les biens que j’ai déjà pour qu’ils durent le plus longtemps possible afin d’éviter de racheter de l’occasion ou du neuf pour éviter de polluer encore et encore.
    - J’utilise des mouchoirs en tissu et plus en papier et j’emballe les piques niques dans des torchons plutôt que dans du plastique.
    - Ma boîte mail est vide et je limite mon temps sur le net, ce n’est pas parfait encore de ce point-là.
    - On est en no poo pour nos cheveux depuis 13 mois donc pas de shampoing sur nos têtes.
    - Puis j’essaye de recycler un objet avant de le jeter exemple notre ancienne cabane de jardin a donné des barrières en bois dans le jardin.
    - Je n’utilise plus d’éponge mais une brosse à vaisselle qui durera durant plusieurs années.

    En savoir plus sur favicon http://ourlittlefamily.e-monsite.com/blog/zero-dechet/bilan-zero-dechet-minimaliste.html#saRFg5tdzcdXl39e.99

    Date 22 avril 2016

  22. Date 21 avril 2016

  23. Date 21 avril 2016

  24. Date 21 avril 2016

  25. Date 21 avril 2016

  26. Date 21 avril 2016
  27. déo au bicarbonate

    Le bicarbonate n’est pas pratique à étaler tel quel, mais dilué dans un flacon pulvérisateur, c’est ok, ou mélangé à du gel d’aloé vera dans un flacon à bille, c’est encore mieux-ne coule pas.
    C’est hyper efficace, longtemps !
    La marque bio « Coslys » fait un déo à bille RECHARGEABLE, très facile à remplir, la petite recharge se dévisse, il n’y a plus qu’à faire le mélange aloé/bicarbonate. j’utilise ce contenant depuis des années…

    Date 21 avril 2016

  28. Date 21 avril 2016
  29. Zéro déchet
    un désodorisant maison avec un vapo transparent, des pelures de citron, etc.. quelques gouttes d'huile essentielles diluées dans de l'alcool, et complété avec de l'eau. dans les toilettes. décoratif et très parfumé.

    Date 21 avril 2016

  30. Date 21 avril 2016

  31. Date 21 avril 2016

  32. Date 21 avril 2016

  33. Date 21 avril 2016
  34. Voici tout ce qui s’est passé depuis que j’ai commencé mes éco-défis en juin 2013 :

    J’ai réduit ma consommation d’eau dans la salle de bains
    J’ai banni les sacs plastiques de mon quotidien
    J’ai réduit mon utilisation d’Internet
    J’ai éliminé plus de 70% des déchets dans ma salle de bains
    Je me lave les cheveux sans shampooing
    Je n’achète plus de cartes en magasin (je les fais moi-même)
    Je fais le ménage au naturel
    Je me suis informée sur l’origine et l’impact des différents régimes alimentaires
    J’ai réduit la quantité de plastique dans ma cuisine
    J’ai réduit la quantité d’additifs alimentaires dans mon alimentation
    Je passe plus de temps à profiter de la nature et de ses bienfaits
    J’ai désencombré mon appartement
    Je voyage moins et de manière plus responsable
    Je profite des éco-avantages de ma ville
    Je privilégie une alimentation bio, locale et de saison
    J’apprends à me soigner au naturel avec les huiles essentielles
    Je prends le temps de créer des cadeaux faits-main, utiles et écologiques
    Je prépare de jolies fêtes en faisant du zéro déchet et du minimalisme ma priorité
    Je tends vers une garde-robe écologique, éthique et minimaliste
    Je m’informe pour acheter responsable dans tous les domaines du quotidien
    Je m’informe pour mieux connaître et protéger les animaux
    Je tends vers une cuisine écologique, éthique et minimaliste
    Je tends vers une alimentation plus végétale, variée et équilibrée
    Je fais un usage réfléchi et raisonné des TIC
    Je prends le temps de me ressourcer chez moi, en toute simplicité
    Je prends le temps de me ressourcer à l’extérieur, en toute simplicité
    Je tends vers un bureau écologique et minimaliste
    Je tends vers une bibliothèque écologique et minimaliste
    Je choisis mes lectures engagées avec soin
    J’offre des gourmandises 100% végétales
    Je découvre les végétaux idéaux pour le potager de balcon
    Je

    Petit à petit, j’aime à penser qu’en améliorant mon mode de vie, j’améliore mon bien-être, celui de la planète et l’avenir du monde…

    Date 21 avril 2016

  35. Date 21 avril 2016

  36. Date 21 avril 2016
  37. favicon http://www.mamzelleemie.com/diy-le-wrap-en-cire-dabeille-beeswax-wrap/

    Dans ma quête perpétuelle sur les alternatives écolos et dans l’optique d’utiliser moins de plastique et d’avoir moins de déchets inutiles , j’ai tenté de trouver une alternative au cellophane, aluminium etc.

    J’utilise depuis plusieurs mois des emballages en cire d’abeille, une révélation. Cela permet de conserver facilement tous les trucs que l’on mettrait habituellement dans du Cellophane (par exemple : pour fermer un bol avec un restant de sauce, une conserve entamée, un fruit coupé, du pain… ) Maintenant je n’utilise plus que ça.

    Il y a quelques mois j’avais investi dans un kit Beeswrap mais en France je n’ai rien trouvé d’équivalent… Etant donné que c’est un système tout con , j’ai decidé de tenter l’expérience et de le faire moi même.

    Aujourd’hui j’ai donc réalisé deux emballages en Liberty (mais la prochaine fois, j’opterai pour du coton Bio) pour le gouter de mes poupées donc à vous de réaliser le wrap en fonction de ce que vous voulez y mettre. Pour Conserver du pain on pourra réaliser une grande pochette, pour un sandwich on pourra également opter pour une fermeture avec deux boutons et une corde en lin ou chanvre, etc. Les choix sont infinis :)

    -1 paire de ciseaux
    -De la cire d’abeille brute
    -une rape (si votre cire est en pain)
    -une feuille d’aluminium
    -la plaque du four

    1) Coupez votre tissu de la grandeur de votre plaque de four (votre tissu doit être propre et repassé).
    2) Tapissez la plaque de four d’un aluminium ou de papier cuisson pour ne pas l’abimer. Placez y votre tissu.
    3) Saupoudrez de cire d’abeille généreusement tout le tissu. Enfournez a 80° .
    4) Décollez délicatement et laissez refroidir quelques minutes sur un étendoir.
    C’est prêt!

    Vous avez de quoi emballer votre nourriture entamée sans plastique pour pas cher et peu de mains d’oeuvre. L’effet plastique est vraiment présent grâce à la cire d’abeille. Après utilisation, vous le rincez à l »eau tiède et le laissez sécher quelques minutes avant de le ranger.

    Date 21 avril 2016
  38. Les pots en verre avec couvercle vissant en métal, type Pot Mason

    Pour faire le yaourt et le kéfir

    Remplacent: les boîtes en plastique.
    Avantages: transparents, hermétiques, pas chers, existent dans différentes tailles, permettent de conserver les préparations sous vide et peut s’utiliser de mille et une manières comme on peut le voir ici ou là.
    Inconvénients: verre= plus fragile et plus lourd.
    Idéal pour: tartinades, confitures, sauces, restes, graines, granolas maison, fruits secs ou fruits à coques… entre autres!
    Zéro déchetZéro déchet

    Date 21 avril 2016
Publicité